Le chewing-gum est interdit à Singapour ?

Incontournable dans le rayon des confiseries, la France est le second plus gros consommateur de chewing-gum, après les État-Unis. Cependant, lorsque la gomme à mâcher est jetée par terre, celle-ci détériore les trottoirs, les couloirs de métro et même les monuments historiques. Néanmoins, le fait que Singapour interdise le chewing-gum est t-elle justifié ?

Les autorités de Singapour ont maintenu l’interdiction du chewing-gum, qui fut instaurée en 1992. Selon Singapour, les chewing-gums collés dans les escaliers, chaussées et trottoirs augmenteraient les coûts de nettoyage et endommageraient le matériel d’entretien, de plus elle augmenteraient le volume de déchets.

Singapour, ville-État où la prédominance de l’ordre et de la propreté est absolue, inflige des sanctions draconiennes aux indisciplinés : qui peuvent aller jusqu’à 2 000 dollars soit environ 1 500 euros en cas de récidive pour des détritus jetés par terre. De plus cette amende peut parfois être accompagnée par des travaux d’intérêt général.

L’importation et la vente de chewing-gum sont aussi interdites. Seul les chewing-gums ayant des effets thérapeutiques sont autorisées sur le territoire singapourien (accord de libre-échange entre les États-Unis et Singapour) depuis seulement 2004.

Les hommes mâchèrent depuis la nuit des temps :

  • Pendant l’ère de la préhistoire, les hommes mâchaient de la sève de conifère.
  • 400 ans avant J.C., les Grecs mâchaient de la résine.
  • Les Indiens d’Amazonie chiquaient de la sève de sapotier et des boulettes de tabac.
  • En Inde, on mâche toujours du bétel (sorte de plante grimpante).

Le chewing-gum arrive en France au 20e siècle, pendant la Première Guerre Mondiale grâce aux troupes américaines, en effet le chewing-gum les aider à se concentrer et à mieux gérer le stress du combat.

Pour aller plus loin avec le chewing-gum :

Savez-vous que le chewing-gum n’ont pas d’effet nocif pour la dentition ?

En effet, 11 tablettes de chewing-gum contiennent seulement l’équivalent d’un morceau de sucre.  De plus d’après les sondages, les consommateurs mastiquent leur gomme à mâcher pendant environ 30 à 40 minutes, sachant que le sucre contenu dans le chewing-gum disparaît au bout de 5-6 minutes.

Enfin, d’après les stomatologistes (spécialiste médicale qui se consacre à la bouche et aux dents) le chewing-gum éviterait même la production de caries, ceci grâce à la sécrétion salivaire stimulée par la mastication et au frottement de la gomme sur les dents qui aideraient l’élimination de la plaque dentaire qui serait l’origine des caries.

Le record du monde de la plus grosse bulle de chewing-gum est détenu par Susan Montgomery Williams avec une bulle, qui se situe à 58,4 cm. Selon les règles de l’épreuve, trois chewing-gums courants maximum peuvent être utilisés.

Avis aux amateurs …

Article rédigé par : Alex.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
4 Comments

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*