Centralia est une ville qui brûle depuis plus de 50 ans.

C’est en faisant mes recherches sur les endroits insolites abandonnés que j’ai découvert cette ville. Centralia, en Pennsylvanie (Etats-Unis d’Amérique) est une ville abandonnée. Non pas parce qu’elle est hantée (réf. Silent Hill) mais parce que la ville brûle depuis plus de 50 ans.

Centralia est une ville minière dans l’Est des États-Unis. Cette ville creusa auparavant de grandes galeries en dessous de la ville pour exploiter le charbon. La ville ne brûle pas à proprement parler, c’est la mine de charbon qui brûle depuis 1962. L’origine exacte de cet incendie reste incertaine, il existe plusieurs versions des faits :

  • Des pompiers, qui étaient affectés pour nettoyer un dépotoir, auraient accidentellement mis le feu au réseau souterrain,
  • Qu’une personne aurait vidé des cendres fumantes dans un puit de mine abandonnée mettant le feu à la mine,
  • Un prêtre aurait maudit la ville de Centralia en déclarant : « Un jour cette ville sera effacée de la surface de la Terre »

Plusieurs opérations ont été réalisées afin d’éteindre le feu. Mais ce fut un échec, l’incendie s’est propagé sur tout le réseau des anciennes mines de charbon.

Centralia-Pensylvanie-noir-blanc

Les habitants de Centralia ont aperçus des dangers de l’incendie que progressivement : le taux de monoxyde de carbone dans l’air a augmenté, les routes sont craquelées, un petit garçon a failli tombé dans une crevasse qui serait apparue sous ses pieds soudainement.

En 1980, le Congrès américain débloque la somme de 42 millions de dollars afin de racheter les terrains et habitations des habitants. Cette action leur a entrainé à changer de ville.

Dix ans plus tard, les autorités de Pennsylvanie utilisaient leur droit de préemption sur toutes les propriétés. Les habitants restants sont mis à la porte. Cependant, une poignée de personnes reste à Centralia malgré les dangers que cette ville représente.

En 2002, le code postal de la ville a été supprimé officialisant en même temps Centralia comme ville fantôme. Il ne reste qu’une église, quatre cimetières, six maisons et un local municipal abritant un camion de pompier.

Selon les experts, le sous-sol de Centralia devrait encore brûler pendant encore environ deux siècles.

Plus de renseignements :

 Article rédigé par : Alex.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
2 Comments

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*