L’on peut gagner jusqu’à 17 ans de vie active en optimisant son sommeil ?

L’homme passe environ un tiers de sa vie au fond de son lit à dormir. Une étape quasiment obligatoire afin de déclencher un processus de récupération mentale et physique de la journée passée. Cependant, en optimisant son sommeil, on peut facilement diviser le temps par 3 et ainsi gagner jusqu’à 17 ans de vie active. Une technique permettant de dormir moins en récupérant mieux.

Comme on le sait, le sommeil fonctionne par cycle (un cycle dure environ 1h30). Chaque cycle se compose de cinq phases distinctes, les quatre premières phases correspondent au Sommeil à Ondes Lentes (SOL) et le cinquième au sommeil paradoxal.

Somnolence

La somnolence (stade 1) est le stade de l’endormissement, c’est la transition entre l’éveil et le sommeil, il est souvent précédé de bâillement.

Sommeil léger

Le sommeil léger (stade 2) est le stade ou le sujet est assoupi, cependant il est encore très sensible aux bruits et a la lumière extérieurs.

Sommeil profond

Le sommeil profond correspond aux phases 3 et 4, là où les signes vitaux se ralentissent (et) tout en devenant réguliers. C’est à ce moment, et uniquement à ce moment que le sommeil est réparateur.

Sommeil paradoxal

C’est pendant le sommeil paradoxal (phase 5) que l’individu fait ses rêves (80 % des rêves se produisent pendant le sommeil paradoxal), l’activité électrique du cerveau et des yeux est très active.

Voici la technique :

Avant toute chose, il faut savoir que le début d’un cycle est unique et ne bougera pas, il faut donc repérer l’heure de début de cycle (via les coups de barre). Par exemple 23h. Dans cet exemple un autre cycle commence à 00h30, un autre à 2h etc.

Il faut se coucher 5 à 15 minutes avant le début d’un cycle (enfin le temps que vous avez besoin pour vous endormir). Ensuite attendre et prendre le petit train. Ce premier cycle tourne une boucle tant qu’on est éveillé ; il comprend une phase d’environ 20 minutes d’endormissement.

Ensuite le sommeil profond s’installe, il occupe environ 100 minutes au cours d’une nuit moyenne de sommeil. Dans ce fonctionnement, le 1 er cycle d’1h30 comprend environ : 20 minutes d’endormissement, puis 1h de sommeil profond récupérateur, puis 10 minutes de paradoxal. Ensuite le 2ème cycle qui s’ensuit du 1er cycle dure toujours 1h30 avec 25 minutes d’endormissement, 30 minutes de profond et 35 minutes de paradoxal. Puis  ainsi de suite …

EndormissementSommeil profond récupérateurSommeil paradoxalTemps écoulé
Cycle 1 :
20 min
60 min
10 min
1h30
Cycle 2 :
25 min
30 min
35 min
3h00
Cycle 3 :
25 min
10 min
55 min
4h30
Cycle 4 :
25 min
5 min
60 min
6h00

Surtout il ne faut pas s’endormir pendant un cycle et attendre le suivant ! C’est comme le train, si vous vous l’avez raté, attendez le suivant. Même si cela vous fait coucher beaucoup plus tard que d’habitude, votre nuit sera beaucoup plus récupératrice. C’est la clé de la réussite pour optimiser votre sommeil.

Toute nuit dont l’endormissement se fait en dehors de son premier cycle est une nuit longue et peu récupératrice. En effet, vous ne bénéficie pas du 1er cycle et donc du sommeil profond qui dure une heure, elle va directement au 2nd cycle en faisant un mix entre le 1er cycle et le second.

La deuxième étape est elle aussi importante. Il faut savoir se lever après la fin d’un cycle. Vous avez la possibilité de mettre le réveil 5 minutes après la fin d’un cycle (il faut bien calculer son coup). Si vous vous levez pendant un cycle, vous cassez votre sommeil et vous vous réveillerez vaseux !

Si vous passez de 8h à 4h30 de sommeil, une période d’adaptation d’une durée de 3 mois environ sera nécessaire, avec des siestes et micro-siestes (1 à 15 min, pas plus). Pendant cette phase de transition, les coups de barre peuvent être plus fréquents (le corps s’adapte à votre nouveau rythme).

Après la phase d’adaptation, les coups de barre diminuent progressivement. Vous pouvez garder un espace pour une micro sieste une fois le rythme installé.

Bien sûr, il est conseillé de manger un repas léger le soir. La digestion dure environ 1h à 8h suivant ce que l’on mange et en fonction de la personne.

S’endormir à n’importe quel moment en dehors de ces cycles biologiques, enlève le bénéfice d’1 heure de sommeil profond.

Tant que la croissance et la maturité sexuelle de l’enfant ne sont pas terminées son besoin de sommeil est plus important.

Plus de renseignements :

  • Wikipédia
  • ESCP de nantes (article de Christophe MEIGNEN)
  • Alternative Santé

Article rédigé par : Alex.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
3 Comments

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*