Pour mieux cicatriser après une coupure ou blessure, il ne faut pas le laisser sécher à l’air libre ?

Alors que je me suis méchamment ouvert la partie supérieure de mon pouce d’un bon centimètre, il est assez marrant intéressant de voir les réactions des autres en vue du sang. Après des compresses et des bandages pour arrêter l’afflux du sang, l’hémorragie a bien été stoppée. Mais comme beaucoup le pensent pour cicatriser une coupure ou une blessure, il ne faut pas le laisser à l’air libre. Pourquoi ? Les explications dans cet article.

Avant toutes choses j’aimerais rappeler quelques informations et bonnes pratiques de notre corps humain. Nous allons nous focaliser sur les hémorragies externes. La définition d’une hémorragie est simplement un écoulement de sang causé par la rupture d’un vaisseau sanguin que cela soit des veines ou des artères.

Il existe trois types de catégories d’hémorragies externes :

  • l’hémorragie artérielle, le sang est rouge vermeil et il gicle par saccades
  • l’hémorragie veineuse, le sang est rouge sombre et il s’écoule en nappe
  • l’hémorragie capillaire, qui correspond à un saignement de faible intensités et sans gravité, (coupure de rasoir par exemple)

Comment arrêter une hémorragie externe simple.

Pour faire arrêter une hémorragie externe, il existe une technique facile et rapide à mettre en place. Cette manœuvre suffit dans la plupart des cas pour arrêter le saignement.

  1. Ne pas paniquer
  2. Faire asseoir ou allonger la victime
  3. Comprimer le point de saignement avec les doigts ou avec la main
  4. Maintenir la pression environ 2 minutes
  5. Relâcher la pression
  6. Vérifier si la victime  saigne toujours
  • Si l’hémorragie est arrêtée, appliquer un pansement peu serré au niveau de la lésion.
  • Si l’hémorragie est diminuée, mais que la victime saigne encore, refaire une pression de 2 minutes.
  • Si l’hémorragie est toujours présente, mettre un pansement compressif, (une épaisseur de mouchoirs en papier maintenus par une bande élastique serrée) et amener la victime à l’hôpital.

Pour aider la diminution du saignement :

  • Si la blessure se situe au niveau des bras ou de la main, lever la blessure plus haut que le  cœur.
  • Si c’est au niveau des jambes, surélevez-la.

Une bonne cicatrisation des plaies en milieu couvert.

Beaucoup d’idées reçues à ce sujet. Pourtant, pour mieux cicatriser après une coupure ou blessure, il ne faut pas le laisser sécher à l’air libre. Explication.

 Comme vous le savez, la régénération des tissus cutanés à la surface de la plaie nécessite au corps humain une formation de nouvelles cellules. Il y a beaucoup d’avantage à laisser un pansement afin de maintenir une humidité au niveau de la plaie. En effet, pour améliorer la croissance cellulaire, l’humidité est un milieu propice à la régénération de la peau, les cellules se diviseront beaucoup plus vite qu’à l’air libre où ils seront confrontés à plusieurs milieux différents : le frottement des vêtements par exemple ou bien l’air qui va former des croûtes au niveau de la plaie.

Les croûtes qui se forment autour des plaies ne sont pas des signes de guérison au contraire, les plaies qu’on laisse sécher à l’air libre forment une croûte qui ralentit la formation de nouveau tissu cutané. En milieu humide, la cicatrisation sera d’une plus rapide, mais aussi elle permettra d’éviter des cicatrices pas très esthétiques.

Bien entendu il est recommandé de changer de pansement tous les jours et d’éviter de l’exposer au soleil.

Plus de renseignements :

Article rédigé par : Alex.

7 Comments

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *