Le point de côté viendrait d’une mauvaise oxygénation des muscles ?

Profitant d’un dimanche ensoleillé la semaine dernière, j’ai décidé de reprendre la course à pied histoire de brûler tout le surplus de calorie accumulé pendant les périodes de fêtes. J’avais couru plus de 45 minutes lorsqu’un premier point de côté se fit sentir, j’ai alors essayé de faire abstraction de cette douleur mais un second se manifesta. Contraint de m’arrêter quelques minutes pour faire disparaitre cette douleur, je me mis alors à réfléchir sur l’origine du point de côté. Ne vous êtes-vous jamais poser la question de savoir d’où provenait la douleur dupoint de côté et de quelle manière on pouvait l’éviter ?

Commençons par le contexte du point de côté :

Il apparait souvent lors d’un effort physique, quand on manque de souffle, et se traduit par une douleur qui apparait au niveau des abdominaux, ce qui nous force à réduire notre allure et même à nous arrêter quelques instants pour reprendre le souffle. Après quelques minutes de pause la douleur disparait, par conclusion on pourrait définir que c’est la respiration qui en ai la cause, mais pas seulement.

De nos jours nous n’avons toujours pas d’explications scientifiques connues sur les mystères du point de côté, cependant nous avons plusieurs hypothèses qui s’affrontent.

Une crampe musculaire du diaphragme serait à l’origine du point de côté. Pour comprendre le mécanisme voici un petit rappel sur la respiration : au moment où nous inspirons, le diaphragme se contracte et le poumon se dilate et lorsque nous expirons les poumons se compriment et le diaphragme se relâche.

Quand nous faisons un effort physique notre respiration s’accélère, nous passons de 16 à 20 contractions par minute, au repos, à 100 voire 170 contractions par minutes, en activité physique. Il faut faire attention à ne pas confondre avec le pouls ou le rythme cardiaque qui correspondent aux battements du cœur (entre 50 à 80 pulsations par minute pour un adulte en bonne santé). Dans le cas de notre point de côté, une accélération du rythme respiratoire peut provoquer une contracture du diaphragme qui entraîne donc la douleur familière.

Deuxième hypothèse, un problème de circulation sanguine (ou vascularisation). Avec l’effort physique, l’afflux sanguin vers les organes devient de plus en plus important et peut provoquer des contractions et une tétanie de certains organes. Un point de côté droit, référence au foie et un point de côté gauche fait référence à la rate. L’afflux sanguin permet aux globules rouges d’apporter l’oxygène aux muscles, cet afflux entraînerait une trop grande accumulation du sang dans le foie ou la rate qui provoquerait donc ces douleurs.

Une autre hypothèse encore indique que le point de côté serait dû à l’habitude et à l’expérience. En effet, un coureur expérimenté aura rarement des points de côté qu’un coureur occasionnel, ceci est certainement dû à une plus grande maitrise de son corps et de son souffle.

Mais comment éviter les points de côté ?

Tout est dans la respiration, il est conseillé d’échauffer son diaphragme en respirant profondément avec la bouche. Essayez de synchroniser votre respiration/inspiration en fonction de votre foulée. Respirez et expirez bien comme il faut sans pour autant exagérer.

Évitez de faire du sport aussitôt après avoir mangé des aliments difficiles à digérer, il faut laisser un intervalle de 3 heures avant de commencer son activité physique. Évitez les aliments riches en fibres comme les céréales complètes, les aliments qui peuvent provoquer des gaz tels que les choux ou les petits pois, les charcuteries, les alcools ou bien les pâtisseries et autres viennoiseries.

Boire régulièrement en petite quantité, il est préférable de boire peu, mais espacé pendant l’effort physique.

Et si un point de côté vous prend que faire ?

Pour faire passer le point de côté, vous n’êtes pas forcé d’arrêter votre course, à moins que vous ne puissiez plus soutenir la douleur. Il est conseillé de ralentir son allure et de concentrer son attention sur sa respiration.

Les sportifs disent aussi qu’il faudrait se courber en avant et expirer par la bouche afin qu’il disparaisse.

Après l’effort le réconfort, enfin pas tout à fait.

Les courbatures apparaissent peu après l’effort physique, elles durent en général 4/5 jours. Plus la durée et l’intensité de l’effort produit sont élevées, plus les courbatures durent longtemps et sont douloureuses.

On entend souvent dire que les courbatures étaient dues aux résidus d’acide lactique que produit les muscles après un effort intense ou inhabituel, mais que nenni. Les courbatures apparaissent lorsque le muscle est soumis à un exercice plus ou moins intense qu’il n’a pas l’habitude de réaliser, les fibres musculaires subissent des micro-déchirures et c’est sa réparation qui provoquerait les douleurs.

Plus de renseignements :

Article rédigé par : Alex.

Profitant d’un dimanche ensoleillé la semaine dernière, j’ai décidé de reprendre la course à pied histoire de brûler tout le surplus de calorie accumulé pendant les périodes de fêtes. J’avais couru plus de 45 minutes lorqu’un premier point de côté se fit sentir, j’ai alors essayé de faire abstraction de cette douleur mais un second se manifesta. Contraint de m’arreter quelques minutes pour faire disparaitre cette douleur, je me mis alors à réfléchir sur l’origine du point de côté. Ne vous êtes-vous jamais poser la question de savoir d’où provenait la douleur du point de côté et de quelle manière on pouvait l’éviter ?

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
One Comment

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*