Il y a plus personnes obèses que de malnutris dans le monde ?

Cette information semble imaginable, mais selon le rapport annuel de la Fédération internationale de la Croix-Rouge, 1,5 milliards de personnes souffraient d’obésité dans le monde en 2010 tandis que 925 millions, d’autres souffraient de malnutrition. Comment cela puisse être possible ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’il y a 1 milliard d’adultes qui souffrent de surpoids et que 500 millions sont obèses.

Rappel : pour connaître votre état, il faut calculer votre indice de masse corporelle (IMC) – votre poids divisé par le carré de votre taille en m, il faut avoir un score entre 18,5 à 25 pour avoir le poids idéal. (Exemple : 72/1,73 = 24) Où référez-vous à ce tableau :

imc

Cependant, si nous comparons ceux qui sont obèses (500 millions) à ceux qui sont malnutris (925 millions), les malnutris restent les plus nombreux sur la planète. La Fédération internationale de la Croix-Rouge précise qu’après des années de lutte contre la famine, celle-ci avait enfin diminué, mais la crise alimentaire la fait repartir de plus belle.

Selon le nouveau secrétaire général de la Fédération internationale de la Croix-Rouge, Bekele Geleta, «15 % de l’humanité a faim tandis que 20 % est en surpoids ». Cette inégalité est enrichie par la disparité entre les riches et les pauvres ainsi que de la distribution et l’accessibilité des denrées alimentaires.

Jagan Chapagain, directeur de la Croix-Rouge pour la région Asie-Pacifique, accuse la mauvaise distribution et le gâchis des denrées alimentaires responsables de ce phénomène.  De plus, l’augmentation des prix des matières premières rend les denrées alimentaires de moins en moins accessibles.

Récemment, nous sommes passés à 7 milliards d’habitants sur la surface de la Terre. Il y a donc environ 1 habitant sur 7 qui souffraient de malnutrition. Le nombre d’obèses dans le monde est en constante progression dans le monde, avec les pays émergents comme la Chine et en Inde. La croissance des fast-foods et de la consommation de plats cuisinés trop sucrée et trop salé n’aident pas à ce fléau.

Article rédigé par : Alex.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
One Comment

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*